Ce Blog est pour Vous, pour Votre Santé !
Vous êtes sur le blog de ceux qui veulent prendre leur santé en main, de façon naturelle. Il vous guidera dans le domaine des Médecines Douces et Naturelles pour que vous puissiez conserver ou retrouver rapidement une Excellente Santé.

Qu’est-ce que le Glutamate de sodium ?

Il règne une grande confusion à propos du Glutamate (ou glutamate monosodique ou GMS, -MSG en anglais-).

C’est avant tout un acide aminé présent naturellement dans le corps et utilisé surtout par le système nerveux.

Il ne faut pas le confondre avec la glutamate déshydrogénase qui est une enzyme mitochondriale ayant une action hyperglycémiante dans le métabolisme des sucres.

On le trouve à l’état naturel dans les aliments protéinés (végétaux ou animaux).

Depuis plus de 50 ans, le glutamate de sodium fabriqué industriellement, est utilisé dans l’industrie alimentaire comme exhausteur de goût.

Les Japonais le considèrent même comme la 7ème saveur : Umami (saveur prononcée et attirante du type  bouillons de viande, fromages, champignons…). Les 6 autres saveurs ou « goûts classiques » étant : sucré (sucre); salé (sel, eau de mer); amer (gentiane, chicorée sauvage, quinine); acide (citron); âpre ou astringent (airelle, tanin) et piquant (poivre, gingembre, piment).

Toutefois, cette 7ème saveur ne possède pas de récepteur sur la langue et de ce fait serait plutôt une « sensation », ou comme on dit familièrement un « goût de revenez-y » !

Notre corps a-t-il besoin d’un supplément de Glutamate de sodium ?

Le glutamate (naturel) contenu dans les aliments protéinés végétaux ou animaux (asperge verte, coquille saint jacques, tomate, morue, parmesan, lait, etc.) est largement suffisant pour subvenir aux besoins de notre corps. D’autant qu’en cas de manque le corps est capable de le synthétiser à partir d’autres éléments simples.

Notre corps n’a donc absolument pas besoin d’un apport supplémentaire de glutamate qu’il soit naturel ou artificiel !

Alors dans ce dossier, je vais vous aider à faire le point sur ce produit.

Pourquoi est-il utilisé dans les produits alimentaires ?

Excès de glutamate = danger !

L'usage abusif du glutamate de sodium est dangereux !

De l’aveu même des industriels de l’alimentation : « Parce que son emploi est devenu une « nécessité commerciale » (sic) car il permet de rendre les consommateurs dépendants des aliments qui en contiennent. Les consommateurs choisissent donc leurs produits plutôt que ceux des concurrents, et mangent ainsi davantage que si le Glutamate monosodique n’avait pas été ajouté » !


Qu’en est-il de sa toxicité ?

Le conseil européen de l’information sur l’alimentation (EUFIC : European Food Information Council), organisme financé par l’industrie agroalimentaire, considère que « le glutamate monosodique (GMS) est un ingrédient alimentaire qui souffre souvent d’une mauvaise réputation, pourtant infondée ». En se basant sur des études scientifiques publiées entre 1988 et 2000 (ndlr : lesquelles ?), l’organisme public affirme que « le glutamate monosodique peut être utilisé en toute sécurité pour ajouter du goût ou pour réduire le taux du sodium présent dans les aliments (?).

Ben voyons !

Les avis de la JECFA (FAO/OMS) et de la FASEB (Federation of American Societies for Experimental Biology) contredisent eux aussi toutes les études menées depuis plus de cinquante ans.

En effet, dès 1957, D. R. Lucas et J. P. Newhouse ont observé la toxicité du glutamate quand, après avoir nourri des souris nouveau-nées avec du glutamate monosodique, ils ont constaté la destruction de neurones dans la couche interne de leur rétine.

Vers 1969, J. Olney a découvert que ce phénomène n’était pas limité à la rétine, mais concernait tout le cerveau, et il le nomma alors « excitotoxicité ».

L’induction de l’obésité provoquée par le glutamate monosodique a donc été confirmée de fait par les nombreuses études qui ont été menées sur « l’obésité ou le diabète » en utilisant le GMS pour obtenir des rats de laboratoire obèses (!), par exemple :

«Les rats obèses au glutamate monosodique comme modèles pour l’étude d’exercices chez les obèses.» Gobatto CA, Mello MA, Souza CT, Ribeiro IA. Res.Commun Mol Pathol Pharmacol. 2002.

«L’adrénalectomie supprime la sécrétion de sérotonine hypothalamique tant chez les rats normaux que ceux obèses aux GMS.» Guimaraes RB, Tell MM, Coelho VB, Mori C, Nascimento LE CM, Ribeiro. Brain Res. Bull. Août 2002.

«L’obésité provoquée par le traitement néonatale au glutamate monosodique chez des rats spontanément hypertendus : un modèle animal de facteurs de risque multiples.» Iwase M, Yamamoto M, Iino K, Ichikawa K, 5hinohara N, Yoshinari Fujishima. Hypertens Res. Mars 1998.

«Des lésions hypothalamiques provoquées par l’injection de glutamate monosodique durant la période d’allaitement et le développement subséquent de l’obésité.» Tanaka K, Shimada M, Nakao k kusumoki. Exp Neurol. Octobre 1978.

Nota : Selon une récente étude faite pendant 3 ans à Liverpool, lorsqu’un aliment contient du glutamate monosodique et le colorant E 133 (ou bleu brillant), il a été démontré que ce mélange rendait le GMS 7 fois plus nocif pour les cellules du cerveau… Il y a de quoi se faire beaucoup de soucis pour les enfants qui en général aiment les gourmandises, surtout lorsqu’elles sont très « colorées » !

Tant que le glutamate monosodique a été utilisé dans de rares produits et à faible dose, il n’y avait aucun danger pour votre santé.

Mais, il n’en est plus de même aujourd’hui où on retrouve ce glutamate monosodique artificiel dans presque tous les produits alimentaires « préparés » (les plats cuisinés, les concentrés, les sauces, les chips et autres gâteaux apéritifs, bonbons et gourmandises pour enfant, etc.) et même dans certains légumes « naturels » surgelés !

Des doses importantes et/ou répétées de glutamate monosodique, en augmentant artificiellement l’envie de manger (l’appétence, à ne pas confondre avec l’appétit), peuvent donc entrainer un surpoids menant à l’obésité, puis au diabète, et chez une personne sensible (notamment les enfants) provoquer une excitotoxicité avec destruction des neurones !

Pour les Femmes Enceintes !
Le GMS (tout comme l’Aspartame) passe la barrière placentaire (filtre biologique pourtant efficace entre la mère et son enfant). Des quantités importantes de glutamate monosodique peuvent atteindre le cerveau du bébé et provoquer un retard mental.

Bon, c’est tout pour aujourd’hui ! Dans mon prochain article, je vous parlerai des différents noms du GMS, des quantités à respecter, où on le trouve et enfin mon conseil.

Alors à bientôt,

Portez-vous bien !

39 réponses à to “Le glutamate de sodium, définition et danger (1ère partie)”

  • merci du trés précieux renseignement ,qui confirme ,ce que j’ai vue a la télévision . je lis ce que j’achète je fais le trie ,je connais des personnes dans mon entourage qui sont effectivement en surpoids voir plus, peux être qu’elles vont pouvoir se prendre en mains merci de votre information, et dire qu’on se plaint des gens en ce qui concerne la sécurité sociale ç’est franchement pas honnête du tout de la part de l’état qui ne pense qu’a s’enrichir au détriment des autres .

  • Flodepuych:

    Je suis hypersensible auGMS, cela commence par des maux de tête, des bouffées de chaleur puis des vomissements, diarrhées, syncope. Mon médecin m’a tout de suite diagnostiquée et m’a parlé des GMS en me disant qu’on appelait mes troubles « syndrôme du restaurant chinois »… A la maison je
    Ai jamais acheté de produits industriels, je cuisine beaucoup. Mais je voyage pour mon travail et donc mange au restaurant. Chaque fois qu j’ai été malade j’avais mangé dans des restaus traditionnels. C’est pourquoi j’attendais beaucoup de la mention obligatoire « fait maison » dans les restaurants ….

    • Michel Matte:

      Bonjour,
      Malheureusement, même si elle existait, il faut savoir que du glutamate, aujourd’hui, on en trouve partout, y compris dans des sachets de légumes congelés au naturel !!
      Bon courage, portez-vous bien,

      Michel

  • Jonathan:

    Si je comprends bien, les experts chargé d’évaluer la toxicité sont suicidaires. Sinon pourquoi autoriser un produit qu’ils consomment eux-même?

  • Merci pour ce nouveau post. L’info est très claire !

  • utopies:

    Bonjour, diagnostiquée sep (sclérose en plaque) depuis peu, après avoir lu toutes les thèses que j’ai pu trouver, je n’ai pu que faire le rapprochement avec le glutamate. … En effet mes repas depuis plus de 20 ans se caractérisent par le fait d’être « asiatiques »….Quant aux salades estivales elles étaient toujours accompagnées d’un exhausteur de goût! !! Bref voilà qui est peu encourageant…..

    • Michel Matte:

      Bonjour,
      La sclérose en plaque, comme d’autres maladies dégénératives, peut aussi être due à un choc émotionnel mal vécu, mal « digéré ».
      Vous vous sentiriez responsable dea problèmes qui en ont découlés. Si c’est le cas, d’analyser rationellement la situation, vous permettrez de vous en sortir (si C,est récent).
      Bon courage, portez-vous mieux,

      Michel

  • ANNE:

    Bonjour à tous

    Très édifiant et affolant mais ce que je viens de trouver l’est encore plus

    des sachets en 500gr de ce glumtamate sodium ou 7ème saveur comme c’est marqué sur les paquets sont en vente libre d’un supermarché très connu en france et arrivé au sénégal
    Quand on connait le niveau de connaissance et conscience en sécurité alimentaire locale ca fait extremement peur
    Rendez vous compte meme les boisons énergisante red bulls sont en vente libre ici

    A quelle ménagère locale destinent ils ce genre de produit sous une appellation de sauce!!

    • Bonjour Anne,
      merci pour l’information, qui est cependant incomplète. Il serait bon de nous dire le nom de ce « sublime » super marché. Il n’y aucune interdiction à çà. Au contraire il ne s’agit pas d’une délation , mais d’un bienfait pour l’humanité en dénonçant un danger( car danger il y a). Alors, ..plusieurs noms de marque…???? Je suis à Dakar et je n’ai vu que ….. ce qui exclurait les autres !!!!
      Merci de nous donner la précision .
      Cordialement .
      Bernard

  • lebere:

    bonjour

    le glutamate me provoque des vomissements ,et une soif intense !!
    dans les cantines scolaires ils utilisent des fonds de sauces ,dans ma commune a gonesse ils prennent des sauces en poudre kubbor ou knorr, je trouve cela inacceptable !!!
    quand mes enfants mangent a la cantine il ont des problemes et quand ils n’y mangent pas tout va bien
    je l ai remarquer au bout de deux observation surtout chez mon petiit garçon de 6 ans par periode en rentrant de l ecole il etait irritable comme transformé, impressionant vraiment !! j ai deux enfants de six et sept adorables ils ne consomment pas de produits industriels , je fais meme ma pate a tartiner moi meme 4 barres de chocolat noir de qualite faire fondre + 4 c a soupe de puree de noisette marque jean herve (boutique bio) + 1 c a c de sirop d agave + de l huile de colza de qualite bio

    • Michel Matte:

      Bonjour,

      Merci pour votre témoignage et la recette de la pâte à tartiner naturelle !
      Portez-vous bien,

      Michel

  • TANAZACQ Vincent:

    J’ai eu deux syncopes les 8 mai et 21 mai 2013. Hier soir une amie médecin, en me posant des questions, m’a amené à découvrir que dans les deux cas cela s’est passé après un repas dans un restaurant chinois. Elle m’a mentionné une présomption de cause du glutamate. Or à l’évidence les deux établissements où j’étais allé ne font pas dans la dentelle en ce qui concerne les principes de précaution alimentaire. Ils ne sont là que pour faire du fric.
    La médecine technique, excellente par ailleurs, ne m’a bien sûr pas posé de questions sur mes repas, et il m’a été proposé la pose d’un stimulateur cardiaque au vu de ces crises, ce que j’ai accepté. Je serais ravi que le stimulateur n’ait rien à stimuler, et je me sens assisté par un dispositif « confortable ». Toutes les constantes biologiques ainsi que la tension artérielles étant parfaites

  • serge:

    A l’époque où je recherchais systématiquement, en Thaîlande, les restos sans glutamate, il m’est arrivé fréquemment de douter de la sincérité de certains restos pourtant équipés de l’affiche « no MSG ». Un moyen efficace de mettre les personnes sensibles à l’abri du MSG, et aux militants de lutter efficacement contre les fraudes, serait de mettre sur le marché des dosettes de papier.
    Y avez-vous déjà songé ?

  • serge:

    J’ai vécu quelques années en Thaïlande. J’ai apprécié la gastronomie Thaï « populaire » avant d’être initié aux dangers du MSG. Après çà j’ai recherché les restos « maï MSG » (sans glutamate), plutôt rares! Simultanément j’observais les cuisinières des rues qui ajoutent des quantités faramineuses de MSG dans leurs plats.
    Indubitablement les Thaïs sont gavés de MSG et ce depuis leur plus tendre enfance, en famille.
    Savez-vous si des recherches ont été faites sur « MSG et troisième sexe »? Ce n’est peut-être pas un hasard si la Thaïlande, énorme consommatrice de MSG, est le pays du troisième sexe, au point que les établissements scolaires comportent des toilettes pour filles, pour garçons et pour … les autres.

  • annelongue maurice:

    J’ai vécu en Chine 6 mois en 1985 et ai souffert le martyr durant 3 mois avant de réaliser que mes maux de têtes étaient dûs à la cuisine chinoise. Lorsque j’ai arrêté de manger dans le restaurant de l’hôtel, tout est rentré dans l’ordre. Lorsque je suis revenu dans ce restaurant pour en avoir le coeur net, les douleurs ont recommencé (sensation de tête prise dans un étau et digestion pénible). Ce fait était bien connu des expat qui ont remarqué que 2 personnes sur 10 avaient les mêmes symptômes; cela serait la conséquence d’un certain type de glutamate chez certaines personnes hypersensibles.

    • Michel Matte:

      Bonjour Maurice,

      Merci pour votre témoignage.
      Il confirme tout ce qui est dit aujourd’hui sur les méfaits du glutamate.
      Malgré toutes les fausses déclarations faite par l’industrie agroalimentaire pour cacher les problèmes liés à l’ingestion de ce produit, en outre de plus en plus utilisé, j’espère que les utilisateurs arriveront à le faire retirer du marché…
      Portez-vous bien !

      Michel

    • JULIEN Chantal:

      bonjour Michel,

      je suis tombée sur votre site parce que je recherchais une photo du glutamate que je soupçonne etre la cause de maux de tete que j ‘ai eus ces 48h dernières heures ( avec blocage digestif, absence totale d appétit; ça tombais je ne pouvais rien avaler !) je connaissais le pb avec la cuisine chinoise et asiatique en général de pus 30 ans donc j’évite.
      il se trouve que j’ai goûté et assaisonné une omelette d un condiment rouge pourpre brillant( façon paillettes) un peu salé à l’aspect et au goût très engageant, rapporté cette semaine d Israël par des amis ( qui en méconnaissent le nom).

      j’aimerais savoir si la description peut correspondre à une forme glutamate ou en connaitre le nom le cas échéant.

      Merci Beaucoup pour votre réponse
      chantal

      • Michel Matte:

        Bonjour Chantal,

        Malheureusement, lorsque le Glutamate est mélangé à un aliment, il n’y a que l’analyse chimique qui permette d’en détecter la présence.
        Soyez prudente dans vos choix alimentaires, surtout dans les pays où une étiquette donnant la composition n’est pas obligatoire.
        Portez-vous bien,

        Michel

    • jemesentaisempoisonnée:

      Bonjour, j’ai souffert plus de 5 ans et ai subi tout un tas d’examens pour connaitre la cause de mes maux multiples : crampes d’estomac, maux de tête, douleurs thoracique, dos épaule et sous clavicule, maux d’intestins, douleurs articulaires aux doigts, gros problèmes de concentration, de mémoire, grosse fatigue, et à la fin difficultés à marcher. Mais tout ces examens se sont avérés négatifs, ils en ont conclu : FIBROMYALGIE et dépression mais je n’y ai pas cru et j’ai continué à chercher seule. Les médecins m’ont abandonnée

      Donc en dernier recours j’ai été voir une nutritionniste et là, elle a ENFIN trouvé : LE GLUTAMATE, j’en mettais partout (knorr en poudre ou liquide).
      J’avais fait le lien également avec les viennoiseries industrielles.
      Depuis l’arrêt total de tous ces additifs chimiques, je me sens revivre !
      Petite question quand même : comment se fait-il que tous ces médecins n’aient pas fait le lien avec un produit ingéré ???

      • Michel Matte:

        Bonjour,

        Merci pour votre commentaire très éloquent.
        Et si il n’y avait un consensus fort entre l’ANSM (ex AFSSAPS), l’industrie pharmaceutique, les médecins et l’industrie agro-alimentaire, peut-être que les médecins feraient le lien plus facilement entre les toxiques que l’on ingère et les maladies diverses mais très invalidentes que l’on contracte aujourd’hui.
        Le GMS (GlutaMate de Sodium) a été autorisé par l’AFSSAPS, à condition de ne pas dépasser une certaine dose, à une époque où ce produit était très peu utilisé.
        Depuis que les industriels de l’agroalimentaire se sont rendu compte que ce « correcteur de goût » donnait envie d’en reprendre, ils l’utilisent tous et partout jusque dans des légumes non cuisinés congelés !
        Il n’y a plus besoin d’aller au restaurant chinois pour en subir les méfaits…
        L’effet cumulatif fait qu’on dépasse largement les doses toxiques.
        Malheureusement, c’est à nous utilisateurs qu’il revient de faire attention car les industriels ne vont rien changer, ça leur coûterait trop cher !
        Portez-vous mieux,

        Michel

    • LAUTE:

      Je découvre aujourd’hui que mes maux de tète (3jours) se manifestent quand je mange du glutamate……

  • Burguet:

    merci pour cet article.

    il y a longtemps que je connais les dangers du glutamate, j’ai écrit il y quelques années un article pour un forum :

    http://burguet.forumactif.fr/t172-la-malbouffe

    j’y ajouterai votre lien.

    • Michel Matte:

      Merci d’apporter votre contribution à cette lutte permanente contre le lobby agro-alimentaire.
      Portez-vous bien !

      Michel

  • Bigre, tous ces scandales sanitaires sont quand même très inquiétants :(

    • Michel Matte:

      Bonjour Advine,

      Mais il faut faire avec… c’est ça la société de consommation !
      Tout est axé sur le profit quel qu’en soit les conséquences.
      Cependant une personne prévenue en vaut deux !
      Vous savez à quoi vous en tenir, vous aurez donc plus de facilité à vous en défendre et à sauvegarder votre Santé.

      Portez-vous bien !

      Michel

  • Mister:

    Réponse pour ceux qui pensent comme Mariël, beaucoup d’études scientifiques sont financées par les compagnies elles-mêmes, un pot de vin au scientifique = une publication = possibilité de bénéfice sur le dos de la santé, prenez l’exemple de Monsanto et de l’aspartame, cas le plus simple à comprendre…

    Les études scientifiques devraient être OBLIGATOIREMENT faites par les compagnies ADVERSES car au moins si une compagnie utilise un produit dangereux dans ses préparations il y aura des études de faites et toutes les compagnies adverses feront tout pour détruire la compagnie en faute… je pense pas que ice tea ferait de cadeaux à coca-cola et inversement, ça permettrait de purifier l’industrie et d’en faire un luxe

    • Michel Matte:

      Bonjour Mister,

      Il est important pour tous de lire la réponse que j’ai faite à Mariël :
      « …(EUFIC : European Food Information Council), organisme financé par l’industrie agroalimentaire… ». Cette article est tout simplement une publicité! …
      Je n’en dirai pas plus.

      Michel

  • Mister:

    Et pourquoi ajouter sans cesse du sel dans les plats? les aliments contiennent déjà des saveurs conséquentes ainsi que les sels minéraux présents dans l’eau et les fruits et légumes, largement suffisants pour le corps…

    Pourquoi mettre des colorants artificiels? quand je vois des produits comme le café (noir) cacao (marron) carotte ou orange(orange) tomate ou fruits rouges (rouge) cassis ou betterave (violet) etc…? c’est tout aussi débile?

    Quelle idée aussi de faire des gels douches trafiquées avec des odeurs bizarres et une peau qui parait douce mais qui ne l’est pas?

    Sérieusement si les gens arrêtaient d’acheter des cochonneries… au lieu de vous préoccuper des bactéries, préoccuper-vous des produits de synthèses, des OGM et des métaux lourds… je préfère avoir une gastro tous les 3 mois qu’une sclérose en plaques ou un cancer sérieusement! sachant qu’en mangeant très peu de bactéries au final on a PLUS de risques de chopper l’entérite… avec le cancer en prime

    Je fais plein de choses CONTRE le système, je lui dis m…, je renonce à certaines choses pour garder les traditions et bonnes façons de se nourrir, ça a été long pour avoir une bonne cuisine et des bons ingrédients, quelle idée les industriels ont d’aller tout détruire en quelques années? les gens devraient arrêter de suivre tout ça…

  • Eymery:

    C est un vrai crime organise , par les industriels de l agro alimentaire

    Jamais denonce par les medias

    Et aucun politique ne se preocuppe de ce fleau

    Pourquoi , a qui cela rapporte ?

    Cela coute des vies , en deces , en vie gache par la maladie , et l obesite ,
    Le monde est il devenu si fou , qu il n y a plus personne pour se battre

    Ou sont les don quichottes , l abbee pierre , soeur emmanuelle , soeur theresa etc

    • Michel Matte:

      Bonjour Julie,
      C’est malheureusement vrai !
      En outre, tous ces problèmes de Santé ne sont pas provoqués uniquement par le lobby agro-alimentaire, mais aussi par le lobby médico-pharmaceutique. Eh oui !
      Portez-vous, quand même, bien.
      Michel

    • Michel Matte:

      Bonjour Julie,
      Les laboratoires pharmaceutiques ont budget plus important que celui de… l’état !
      Alors, comment voulez-vous que l’état arrive à avoir gain de cause… (encore faudrait-il qu’il essaye 1)
      Le seul moyen de se protéger est donc de savoir comment le corps fonctionne et de l’utiliser correctement.
      Notre système immunitaire peut venir à bout de tout, à condition de lui fournir ce dont il a besoin au lieu de l’encrasser avec toutes sortes de produits chimiques ou toxiques.
      Aller jeter un œil sur ma page « Bibliothèque ».
      Portez-vous bien !

      Michel

  • Clerc:

    Impressionnant et inquiétant pour les jeunes…Mon beau-frère est décédé d’une SLA l’année passée..ce fut terrible ( car il était conscient) cela a duré 2 ans ..Il était apiculteur???à priori pas d’autres SLA dans les antécédents qui étaient décédés assez âgés à l’époque (85 et 87ans parents et grands parents)

  • robindesbois06:

    Bonjour, j’ai apprécié vos infos sur les glutamates de sodium, je l’ai élimine systématiquement de ma nourriture, en vérifiant les étiquettes lorsque je fais mes courses, il semble que peux de personnes en connaissent le danger réel et croient que s’ils sont autorisés comme additifs , ils sont sans danger!!
    erreur stupide !
    il faut savoir qu’en France, ce sont les industriels qui fixent les normes et les dosages autorisés , généralement les experts ne sont pas aussi intègre, ayant souvent une double, voir triple casquette…
    alors, si vous voulez terminer Alzheimer ou parkinsoniens, consommez donc des potages au bouillon de poule , sauces et plats préparés dopés aux exhausteurs de gouts.
    j’en parle en connaissance de cause, ma propre mère est parkinsonienne, merci « MAGGI « 

    • Michel Matte:

      Bonjour,
      Vous avez eu tout à fait raison de faire la chasse aux glutamates, car même si les doses avaient été autorisées en toute conscience, on le retrouve partout et la dose totale cumulée dans la journée dépasse très largement la dose maximale admissible !
      Portez vous bien

  • Michel Matte:

    Bonjour Mariël,
    La réponse est dans l’article « …(EUFIC : European Food Information Council), organisme financé par l’industrie agroalimentaire… ». Cette article est tout simplement une publicité!
    Apparemment, je n’ai pas suffisamment insisté dans mon article sur le fait que, même si on retrouve le glutamate naturellement dans nos aliments et dans notre corps, le GMS utilisé dans l’industrie alimentaire est chimique.
    Comme pour les vitamines, le chimique n’a pas du tout les mêmes effets que les produits biologiques ou vivants. Par exemple, il n’existe pas d’hypervitaminose avec la vitamine A naturelle alors que la vitamine A chimique peut provoquer des hypervitaminoses très graves, voire mortelles (notamment par atteinte du foie)!
    En outre, même si on employait du GMS naturel, le problème est une question de dosage. Le GMS qui existe, à l’état naturel, dans nos aliments est suffisant. Pourquoi en ajouter? Ce n’est pas nécessaire!
    La molécule de glutamate dans le corps provoque la sensation du plaisir de manger. C’est normal et nécessaire. En excès, ça devient une « addiction » et c’est ce phénomène qu’utilise l’industrie alimentaire pour pousser les gens à consommer plus de ces produits.
    Les quantités de glutamate utilisée, bien que ne dépassant pas le seuil autorisé pour un produit donné, finissent par être énormes car aujourd’hui, il y en a partout!
    Et c’est peut-être ce qui provoque l’épidémie d’obésité mondiale…

Laisser un commentaire

Être bien dans sa Tête + Être bien dans son Corps + Être bien dans son Assiette
C'est le tiercé gagnant  pour avoir une Bonne Santé et ainsi profiter à fond de la Vie !
Catégories
Cadeau Gratuit
Je veux savoir quel est mon cadeau : Je clique ici
Lettre d’information
Recevez immédiatement un cadeau gratuit que vous utiliserez tous les jours en vous inscrivant à ma lettre d'information :

Carte de Réflexologie
Obtenez tout de suite une carte simplifiée gratuite de Réflexologie Plantaire en cliquant ici.
Ce blog est DoFollow !
Vos liens de commentaires sont suivis (NoFollow Free)