Traitement du Diabète Type 2, naturel, efficace, définitif (1ère partie/2)

Les pandémies, dont les annonces ont été faites notamment par les lobbies pharmaceutiques et bruyamment relayée par les médias (comme celle de la grippe A H1N1 !), ne se sont heureusement jamais développées. Par contre, il en est une qui a commencé tout doucement, puis a grossi inéluctablement, prenant des allures d’épidémie, pour en arriver aujourd’hui à une véritable pandémie,  bien réelle : je veux parler du diabète de type 2 (ou diabète sucré, ou diabète non-insulinodépendant).

Il touche toutes les populations dans presque tous les pays et est considéré par la majeure partie du corps médical comme incurable (!). Entendez par là que vous serez obligés de prendre des médicaments à vie et que ceux-ci ne permettront généralement que de stabiliser votre maladie, ou dans certains cas, d’apporter une régression des symptômes.

Le diabète de type 2 est en fait une “maladie de société”, c’est-à-dire provoquée par vos habitudes et votre environnement : alimentation dénaturée et non équilibrée (nous mangeons…50 fois plus de sucre qu’il y a 1 siècle !), sédentarité, stress, pollution, etc.

Aussi, si vous êtes vraiment motivés, changez votre mode de vie. Vous aller ainsi pouvoir mettre toutes les chances de votre côté en attaquant ce fléau sur tous les fronts : physique, psychique et émotionnel, de manière naturelle.

Les signes et conséquences du Diabète.

Fatigue, soif, urine abondante, troubles du système nerveux, vision trouble, prise de poids importante avec perte de l’appétit, vulnérabilité aux affections cutanées et vaginales, etc.

Voilà des signes qui semblent indiquer la présence d’un trouble diabétique.

Lorsque ces symptômes ont tendance à devenir répétitifs, n’hésitez surtout pas à consulter votre médecin.

Mais le diabète n’est pas toujours facile à détecter et encore moins à enrayer.

Pour preuve, la FID (Fédération Internationale du Diabète) annonce des chiffres en croissance exponentielle : 30 millions de diabétiques au niveau mondial en 1985, 150 millions en 2000, 300 millions en 2009 !

En outre, le diabète entraîne de graves complications  et devient, dans les pays industrialisés, l’une des causes principales de cécité, d’insuffisance rénale (75% des dialysés sont des diabétiques), d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral (risque multiplié par 3) ainsi que d’amputation (risque multiplié par 10)…

Le tabagisme et l’alcoolisme aggravent encore les conséquences du diabète (hypertension et cardiopathie).

Enfin, le diabète diminue l’espérance de vie.

Mais, si vous lisez ces lignes, c’est que vous êtes conscient de la gravité de cette maladie et vous voulez agir tout de suite pour en freiner les conséquences, voire même vous en débarrasser, ou bien tout simplement ne pas “l’attraper”.

Rassurez-vous, en plus des traitements médicamenteux, de nombreuses solutions naturelles s’offrent à vous, plus spécifiquement dans le cas du diabète type 2 (diabète sucré non-insulinodépendant) auquel cet article est consacré.

En ce qui a trait à l’alimentation, le sucre (un glucide) est bien sûr le principal accusé, mais c’est en fait “son propre mode de vie qu’il faut faire évoluer, pour se protéger des influences néfastes du monde d’aujourd’hui”.

Comment s’installe le diabète ?

De façon très simplifiée : le fait de consommer des sucreries (ou autres sucres rapides, ou cachés tels les sodas), plusieurs fois par jour en dehors des heures de repas, produit une hausse importante et subite de votre taux de glucose dans le sang.

En effet, contrairement aux sucres pris à la fin d’un repas, les sucreries que vous grignotez à toute heure du jour passent très vite dans votre sang.

Pour rétablir un taux de glucose sanguin normal, votre pancréas doit alors produire de toute urgence, une quantité importante d’insuline.

En assumant un tel travail, cet organe finit par montrer des signes de faiblesse, ou même par ne plus fonctionner du tout.

Vous pouvez aider votre corps à se défendre en changeant en même temps votre alimentation, votre activité physique et votre façon de pensée, c’est-à-dire votre mode de vie. En effet si vous ne changer rien dans votre vie, vous aurez toujours le même résultat : le diabète.

Mais rassurez-vous, c’est plus compliqué à expliquer qu’à mettre en application !

Comment corriger son mode de vie ?

Avez-vous lu mon livre (à moins de 3 euros) : “4Trucs Essentiels pour Vivre longtemps et en Bonne santé” ? Vous y retrouverez tous les trucs de base indispensables dont je vous parle ci-dessous.

1-L’équilibre de l’alimentation

Une alimentation adaptée et respectueuse de l’équilibre entre les différents groupes d’aliments (glucides, protides, lipides) demeure la mesure de base.
La question des glucides reste fondamentale car c’est principalement le système de régulation des glucides qui ne remplit plus correctement son rôle.
Cela ne signifie pas pour autant que vous devrez vous priver de tout ce que vous aimez.

Pour comprendre l’importance de l’alimentation et savoir facilement quel aliment choisir, je vous recommande de lire mon livre (aussi à moins de 3 euros) “les Aliments Spécifiques à l’Homme”.

Non seulement, il pourra vous aidez à lutter contre le diabète et à le comprendre , mais il vous apportera aussi des avantages certains face à n’importe quelle autre maladie en vous apprenant à avoir un corps “non encrassé” et un bon système immunitaire !.

2-Le contrôle du poids

Le contrôle du poids constitue une mesure importante car l’obésité (Indice de Masse Corporelle > 30) est présente dans 80% des cas et souvent la cause principale du diabète.

Alors mangez plus souvent mais beaucoup moins, pour que votre glycémie soit plus régulière (attention : à la fin de la journée, vous ne devez pas avoir mangé plus !).

De plus, en mangeant les “Aliments Spécifiques à l’Homme”, vous constaterez que vous perdez du poids naturellement, sans effort particulier.

L’astuce la plus importante est que vous mangiez d’abord ce dont votre corps a besoin. Ainsi la sensation de faim, ou plutôt “l’envie de manger parce que vous ne vous sentez pas bien”, va disparaître petit à petit et vous mangerez moins, sans effort, sans vous en rendre compte…

En effet, le corps a un besoin essentiel de glucides (sucre) mais uniquement de glucides complexes à assimilation lente qui lui apportent en même temps de nombreux oligo-éléments (vitamines, minéraux, enzymes, etc.) indispensables à son métabolisme : pain, biscotte, farine, pâtes faites de céréales complètes (non blanchies, non traitées), riz complet, légumineuses (toutes, variez le plus possible), pommes de terre.

Attention : Soyez doux avec votre corps, car si vous l’agressez, il va sûrement réagir, mais sans doute pas comme vous l’auriez souhaité !
Par exemple, savez-vous pourquoi après un régime restrictif, vous reprenez encore plus de poids ?
Parce que le corps a été mis en “état de famine”. Il réagit alors en diminuant son métabolisme de base, pour consommer moins d’énergie, et en stockant de l’énergie sous forme de graisse, pour avoir en réserve en cas de nouvelle “pénurie”.
Alors, ne l’affamez pas !

Mais, pour contrôler votre poids vous avez un grand intérêt à multiplier les occasions de dépenser de l’énergie : déplacez-vous à pied aussi souvent que possible, montez et descendez les escaliers plutôt que de prendre l’ascenseur, faites une activité physique qui vous plait, etc.
Outre la dépense d’énergie, vous constaterez que ça améliore aussi votre moral !

3-Le contrôle du stress

Il faut savoir que toutes les formes de stress affectent le taux de sucre sanguin.

Il existe 3 manières essentielles d’y remédier :
– Apprenez à gérer votre temps en ne vous fixant que des objectifs réalistes.
– Apprenez une méthode de relaxation et pratiquez-la régulièrement.
– Pratiquez le plus souvent possible la “respiration abdominale”.

Vous savez maintenant l’essentiel pour comprendre et maîtriser votre diabète type 2 et je vous laisse le temps de mettre en pratique les informations de cette première partie.

Dans le prochain article, je vous parlerai des “Aides Complémentaires” à mettre en œuvre pour vous aider à obtenir une guérison plus rapide.

Portez-vous mieux.

16 commentaires à propos de “Traitement du Diabète Type 2, naturel, efficace, définitif (1ère partie/2)

  1. Bonjour ami,

    Je suis diabétique depuis plus de 20 ans. Actuellement, je cherche le moyen de réguler ma glycémie, ce qui devient de plus en plus difficile. C’est un diabète NID mais j’ai rapidement refusé les comprimés (Médiator entre autres) et je n’ai que de l’insuline.
    J’en suis au stade où même avec 40 UI/24h (Lantus + Humalog) je me réveille avec 2g+. L’insuline devient (relativement) inefficace et dangereuse. Elle soigne surtout le tiroir-caisse des médecins et des pharmaciens.
    Je sais bien que si j’arrête de manger pendant qq semaines tout va rentrer dans l’ordre mais ce que je cherche c’est d’amortir les pics d’hyperglycémie avec une alimentation choisie et limitée.
    C’est là où je suis perplexe : les aliments présentés comme anti-diabétiques n’ont qu’une très faible (imperceptible) efficacité. En homéopathie, c’est pareil. Qu’en est-il des huiles essentielles, c-à-d du distillat de teintures-mères et lesquelles pourraient-être envisagées ?

    Merci

    • Bonjour Christian,
      Étant donné que vous êtes sous insuline, cela fait donc un certain temps que votre pancréas a perdu l’habitude de fabriquer de l’insuline… Vous devez donc manger de manière à avoir un apport constant de glucides pour éviter les pics de glycémie.
      Il n’y a pas d’aliment anti-diabétique, il n’y a que des aliments qui ont un indice glycémique plus ou moins élevé. Plus leur indice glycémique sera faible, plus faible sera le pic de glycémie.
      C’est en ce sens que les médecins disent que le diabète ne se guérit pas : le seul moyen de s’en débarrasser, c’est en ayant une alimentation équilibrée et une activité physique suffisante. Mais à partir du moment où vous passer à l’insuline sans changer votre alimentation, vous passer rapidement le point de non retour, car votre organisme ne peut plus se débrouiller tout seul.
      Bon courage.
      Portez-vous mieux,
      Michel

  2. je prends 3prise d’insuline novorapid 12 unités 3xjours plus 12unt de vemir la nuit sans parler des comprimés glucophages 850mg 2xjours

    • Bonjour,
      Comme votre médecin a dû vous le dire, c’est à vie.
      Alors pourquoi ne pas essayer tout ce qui est naturel et que je vous décris dans mes articles sur le Diabète de Type 2.
      Vous verrez que l’on peut en guérir.
      Non ce n’est pas un miracle, c’est de la volonté.
      Portez-vous mieux,

      Michel

  3. je suis diabetique type 2 je prend chaque soir 4 verre de vin et 2 biere ma glycemie a jeun 1
    g41 que dois je faire

    • Bonjour Mohammed,
      Je ne peux que vous conseiller de relire les 4 articles sur le diabète de type 2, vous trouverez toutes les réponses à vos questions.
      Portez-vous mieux !
      Michel

    • Oui, bien sûr.
      Cependant, avec ce type d’appareil, la mésure effectuée, quel qu’en soit le principe (électrique ou optique), n’a pas la précision d’un examen de laboratoire.
      Cet appareil permettra essentiellement de faire un suivi. Dans ce cas, ce n’est pas la mesure absolue qui est intéressante mais sa variation dans le temps : bon signe si de semaine en semaine elle descend et mauvais signe si elle remonte.
      Faites toujours des mesures hebdomadaires car avec ce type d’appareil sur un temps plus court les variations ne sont pas significatives.
      Si vous voulez plus de précision n’hésitez pas à faire deux mesures d’affilée et faites la moyenne.
      Soignez-vous bien !
      Michel

  4. Bonjour Monsieur Matte,

    Ma dernière prise de sang révèle un taux de glycémie à jeun à 1.05g/l (5,84mmol/l)

    D’autre part, il existe des antécédents familiaux. En effet, ma grand mère avait du diabète, mon père commence à en avoir.

    Je crains donc, que dans quelques temps, ce soit à mon tour.

    Alors j’ai décidé de me renseigner sur internet – solution de facilité où on y trouve tout… mais aussi n’importe quoi.

    Certes, j’ai trouvé à plusieurs reprises les bienfaits de la pata de vaca (bauhinia forficata), il s’agit d’une insuline végétale.

    Pensez vous que cela puisse m’aider à baisser mon taux de glycémie. Quels sont les effets de cette plante? Si certains aliments aident à baisser son diabète, peut-on envisager d’en prendre en gélules? quel traitement me conseillerez-vous?

    Je vous remercie par avance des réponses que vous m’apporterez.

    Cordialement. Emilie

    • Bonjour Emilie,

      Si la pata de vaca est bien une insuline végétale elle ne peut pas vous faire de mal.
      Utilisez-là en plus des autres plantes et ou aliments que je vous conseille dans l’article.
      Portez-vous mieux.

      Michel

  5. bonjour docteur.je suis un homme âgé de 57 ans.j’ai une glycémie à jeun de 130mg/l .mon hémoglobine glyquée est de 5,5% .pour le moment,je n’ai pas les symptômes d’un diabétique (urines abondantes etc.. est-ce que je dois me considérer comme diabétique?que dois-je faire alors ?merci de me consiellerdes mesures à prendre pour rétablir l’équilibre.

    • Bonjour Farouk,

      Les médecines douces n’étant pas reconnues, je ne suis pas docteur !
      Pourquoi vous considèreriez-vous comme diabétique ? Tant que votre corps est capable de réagir correctement et de réguler votre glycémie, tout va bien.
      Si vous avez peur de “basculer” dans le diabète suivez les conseils d’alimentation que je donne dans mon livre « 4Trucs Essentiels pour Vivre Longtemps et en Bonnes santé ». vous éviterez le diabète mais aussi de nombreux autres problèmes et serez en pleine forme.
      Mon livre « Aliments Spécifiques à l’Homme », quant à lui vous donne les bases d’une bonne alimentation.
      Ne vous faites pas de souci, mais agissez.
      Portez-vous bien.

      Michel

  6. J’ai un diabète génétique. Je suis traitée depuis 3 ans à la metformine (stagyd : 500 /3 fois par jour) et à cause d’écarts d’alimentation (gateaux, sucreries de fin d’année) mon poids est monté en flèche (6 kgs de trop) Je me suis donc mise au régime plus équilibré sans sucre (spécial diabétique) et mon endocrinologue/nutritionniste m’ a ajouté du januvia (1 par jour); En plus mon taux de cholestérol était trop haut ma prise de pravastatine de 20 g par jour a été doublée ….Le résultat : j’ai perdu du poids (4 kgs en 2 mois) et ma glycémie ne dépasse pas 100/110 depuis 2 mois mais avec un tas d’effets secondaires : fatigue générale, muscles douloureux et foie + ou – bloqué. Comme je suis devenue très rigoureuse avec mon régime et mon exercice physique (1 demi heure de marche ou jogging et fitness chaque jour) je me demande si contrairement à l’avis de mes médecins qui prétendent que je ne pourrais plus me passer de leurs médicaments, je ne devrais pas essayer une médecine naturelle, chinoise ou herboristerie ??? Que me conseillez vous ? Je suis convaincue du bienfait des médecines douces; Merci de votre réponse

    • Bonjour Monique,
      Vous avez pris la bonne décision de vous orienter vers les médecines douces, mais n’arrêtez pas la médecine traditionnelle, votre médecin se rendra compte que vous allez mieux et modifiera votre traitement pour le diabète en conséquence.
      En ce qui concerne le cholestérol, il n’a jamais été prouvé qu’il provoquait des problèmes cardiovasculaires, alors que les statines sont fortement soupçonnées de provoquer des ACV…
      Mangez équilibré, ayez une alimentation à IG faible et suivez les principes donnés dans mon post sur le diabète ainsi que les réponses aux commentaires et vous verrez bientôt les effets positifs de ce nouveau comportement.
      Portez vous mieux !

  7. j’aimerais connaitre les plantes les vitamines oligos antioxydants susceptibles de prévevir un diabète type 2( mon mari actuellement a un taux de glycémie de1,18 donc proche de 1,26!!) je suis pour une méthode naturelle, une médecine alternative!!! merci de me répondre

    • Vous avez la réponse à votre question dans la 2ème partie de cette article, “Traitement du Diabète Type 2 (2ème partie). La décoction de feuille de Myrtille peut aussi apporter une aide précieuse au pancréas.
      Mais, lisez bien ce deuxième article et notamment son introduction : “Le seul rééquilibrage de votre mode de vie (à condition d’agir sérieusement sur les 3 points fondamentaux cités dans l’article précédent) est souvent suffisant pour bloquer l’évolution et démarrer le processus de rémission.”
      Votre mari est ce qu’on appelle pré-diabétique, ça veut dire qu’il n’est pas encore diabétique mais le deviendra plus ou moins rapidement s’il ne change pas son mode de vie.
      Pour l’aider dans sa manière de s’alimenter, recherchez sur internet des recettes à Indice Glycémique bas.
      Aidez-le aussi à consommer des produits non dénaturés : pain, céréales, et autres farine doivent être “complets”.
      Les sodas et autres boissons sucrées contiennent énormément de sucre, il faudrait qu’ils les remplacent par tisanes ou du thé vert, ou des jus de fruit frais non resucrés. Certain vous diront que les jus de fruit contiennent autant de sucre que les sodas, c’est tout à fait vrai, mais c’est du fructuose et son Indice Glycémique (IG25) est quatre fois plus faible que celui du glucose (IG100).
      Et puis, le bon moyen pour rééquilibrer naturellement son organisme c’est d’avoir une activité physique suffisante. Et ce n’est pas un marathon couru le weekend qui l’aidera mais une activité diversifiée et répartie sur la semaine (marche, escalier, vélo, nage, etc.).
      Je vous souhaite une bonne santé, naturellement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*